• Suivez-nous sur :
  • facebook
  • twitter

fhadimaclogo

FHADIMAC au Sommet des Nations-Unies

La Fondation Haïtienne de diabète et de maladies cardio-vasculaires (FHADIMAC) annonce, dans un communiqué qu'une délégation de l'Organisation a pris part au premier Sommet des Nations-Unies sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles (diabète, maladies cardiovasculaires, cancer et maladies respiratoires chroniques) qui s'était tenue à New-York les lundi 19 et mardi 20 septembre 2011.

  

Au cours de ce Sommet, l'Assemblée Générale des Nations-Unies a adopté une Déclaration Politique (A/66/L.1) dans laquelle les Etats Membres reconnaissent "que ces maladies constituent l'un des principaux défis pour le développement au XXIe siècle". C'est la deuxième fois que les Nations-Unies se réunissent pour débattre d'une question de santé. La première fois remonte à 2001 et concernait le VIH/SIDA.

 

La Fondation Haïtienne de Diabète et de Maladies Cardiovasculaires (FHADIMAC) fait un plaidoyer depuis plus de 20 ans pour que le diabète et les maladies cardiovasculaires soient inscrites sur la liste des priorités sanitaires du pays afin que ces conditions reçoivent l'attention qu'elles méritent car la situation est alarmante.

L'hypertension artérielle affecte près d'une personne sur 2 chez les plus de 20 ans ce qui fait plus de 2 millions d'hypertendus en Haïti et l'accident vasculaire cérébral (stroke) est l'une des premières cause de décès en Haïti.

 

Le diabète affecte près de 7% des gens de plus de 20 ans ce qui nous fait 300 000 diabétiques. Les amputations de membres inférieurs dus au diabète se réalisent à raison d'une à 2 par semaine dans certains centres hospitaliers, et plus de 20% des patients diabétiques ont des atteintes au niveau des yeux et 3% sont aveugles. Le diabète est encore l'une des principales causes d'insuffisance rénale nécessitant une dialyse. Un enfant sur 2 admis en coma diabétique meurt à l'hôpital soit parce que le diagnostic est fait trop tard, soit parce que les médicaments nécessaires ne sont pas disponibles, soit parce que le cout du traitement dépasse les possibilités économiques des parents.

 

Etant membre de la Fédération Internationale de Diabète (FID), la FHADIMAC avait appuyé la déclaration et porté le plaidoyer au niveau des plus hautes instances du pays. Dans cette optique, la FHADIMAC a eu des rencontres avec la Première Dame Mme Sophia Martelly, le Ministère de la Santé Publique, la représentation de l'OPS/OMS en Haïti pour planifier la représentation d'Haïti au Sommet des Nations-Unis.

Deux membres de la FHADIMAC, le Dr Philippe Larco, Vice-Président de la FHADIMAC et le Dr Nancy Charles Larco Coordonatrice des Projets à la FHADIMAC se sont rendus à New-York du 16 au 21 Septembre 2011 grâce au support financier de l'OPS/OMS en Haïti. La FHADIMAC a ainsi participé à l'atelier de travail du samedi 17 septembre organisé par l'Alliance contre les MNT et aussi aux manifestations de l'Alliance à Central Park dimanche 18 septembre. 

 

Les membres de la FHADIMAC ont rejoint la délégation Haïtienne dans la soirée du dimanche 18 septembre 2011 pour une réunion de travail sur les maladies non-transmissibles. Au déjeuner-débat de la CARICOM le lundi 19 septembre, tous les chefs d'état/de gouvernement de la CARICOM se sont engagés à combattre les MNT qui sont une entrave au développement. Prenant la parole, le président Michel Martelly a promis de faire des maladies non transmissibles une priorité de son nouveau gouvernement, et il a ajouté que "nous pouvons combattre les MNT par l'éducation, un bon système de santé et la prévention." Le président Martelly a aussi rencontré au cours de ce déjeuner-débat la Directrice de l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) Dr Mirta Roses Periago, le président de la IDF Professeur Jean-Claude Mbanya, et Mr Mapoko Ilondo de la World Diabetes Foundation. Le président Martelly a remercié ces 2 derniers pour l'aide apportée à la FHADIMAC en faveur des diabétiques et hypertendus au lendemain du tremblement de terre.

  

Le Dr Philippe Larco et le Directeur Général Du Ministère de la Santé Publique et de la Population, le Dr Gabriel Thimothé, ont participé à la réunion de haut niveau sur les maladies chroniques qui a débuté le lundi 19 septembre 2011 par les propos du président de la soixante-sixième session de l'assemblée générale M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser du Qatar.