• Suivez-nous sur :
  • facebook
  • twitter

fhadimaclogo

Complications

Complications

 Au quotidien, la mauvaise gestion du traitement médical, de l’alimentation, de l’activité physique ainsi que la survenue d’autres maladies peuvent entraîner une baisse ou une augmentation du taux de sucre dans le sang. Il s’ensuit des troubles porteurs de complications du diabète, souvent très graves et invalidantes.

 Complications aiguës

Il existe trois principales complications aiguës du diabète, résultant d’une baisse ou d’une hausse très rapide et brutale de la glycémie, pouvant toutes provoquer un coma et aboutir à la mort :

  • l’hypoglycémie, qui peut concerner le diabète de type 1 comme de type 2, et qui survient lorsque le taux de sucre dans le sang baisse en dessous de 70 mg/dl.  Elle est toujours due à un effet excessif du traitement. Elle peut surgir à la suite d’une administration d'insuline en inadéquation avec l’alimentation, d’une surdose de certains médicaments antidiabétiques oraux. Ce risque est accentué par un manque d'apport alimentaire adéquat en raison de motifs divers: manque d’information ou erreurs du patient, causes socio-économiques ou infectieuses.

hypoglycemie

 

  • l’acidocétose diabétique, qui concerne presque uniquement le diabète de type 1 et survenant lorsque le corps ne peut plus utiliser le sucre comme carburant en raison de l’absence totale d’insuline. Il utilise alors d’autres sources d’énergie qui se dégradent en produits toxiques pour l’organisme.
  • le coma hyperosmolaire non cétosique, concerne seulement le diabète de type 2, particulièrement chez le sujet âgé, survenant pour diverses raisons dont une forte déshydratation lors d’infections ou de prise de diurétiques.

Complications chroniques

 organes

Un mauvais équilibre de la glycémie pendant longtemps endommage progressivement :

  • les petits vaisseaux sanguins : entraînant des complications chroniques qui peuvent atteindre gravement de nombreux organes dont la rétine (fond des yeux responsable de la vue) et les reins (organes qui nettoient le sang pour éliminer les produits toxiques). Ainsi, le diabète peut provoquer une rétinopathie diabétique. Ce sont des lésions des petites vaisseaux qui irriguent la rétine, entraînant une baisse de l'acuité visuelle pouvant conduire à la cécité. Le diabète est aussi l’une des principales causes d'insuffisance rénale chronique qui peut aboutir à une destruction des reins.
  • Les nerfs : l'une des complications les plus courantes est la neuropathie diabétique. Les fibres nerveuses sont atteintes et causent des pertes de sensations qui affectent principalement les jambes et les pieds. Une neuropathie associée avec une circulation sanguine déficiente dans les jambes favorise le développement d'ulcérations sur les pieds. Si ces « pieds diabétiques » sont mal soignés, les malades risquent la gangrène et l'amputation. Le diabète favorise également l'impuissance chez l'homme.
  • Les gros vaisseaux : Le diabète affecte aussi les gros vaisseaux et porte ainsi atteinte au cœur, au cerveau et aux membres inférieurs. Lorsque les artères de gros calibre sont touchées, de graves lésions apparaissent au niveau de l'appareil cardiovasculaire. Les personnes atteintes de diabète ont un risque beaucoup plus élevé de développer de l'athérosclérose, c'est-à-dire de petites plaques d'athérome (cholestérol) sur la paroi des grosses artères. Le danger, à terme, c'est que l'artère se bouche complètement, provoquant un infarctus du myocarde. Les artères périphériques (cerveau ;membres inférieurs) sont également touchées, augmentant le risque d’accident vasculaire. (Stroke, Gangrène)

Les différentes études nous montrent aujourd’hui que la présence d’un diabète majore le risque de mortalité cardiovasculaire d’un facteur 2 à 3 pour l’homme et 3 à 5 pour la femme.